Face à la chute du nombre d’abeilles, les chercheurs tentent de plus en plus de créer de nouvelles technologies pour les maintenir en vie : antiparasitaire, traceur GPS ruche; aux ruches connectées … Découvrez 3 nouvelles innovations concernant les abeilles dans cet article.

Lutte contre les infections parasitaires

Des chercheurs autrichiens ont récemment mis en place un système permettant d’empêcher les infestations de Varroas, mortelles pour les abeilles. En effet, ces parasites envahissent les ruches, et viennent s’accrocher aux dos des abeilles. Progressivement, ils se nourrissent des abeilles en début de développement, et s’approprient la ruche en pondant leur propre oeufs. Si on agit pas rapidement, les parasites peuvent complètement décimer la colonie d’abeille.

Aujourd’hui, la majorité des traitements utilisés sont chimiques. Malheureusement, même si cela tue les parasites, cela a aussi un impact sur la santé des abeilles.

Ainsi, les chercheurs autrichiens ont mis un place un système qui chauffent la ruche (entre 40 à 47°). Cette chaleur est tout à fait supportable pour les abeilles, mais être mortelle pour les varroas qui meurent en seulement quelques heures.

Protégez votre miel avec un traceur GPS ruche

La diminution du nombre d’abeilles a augmenté le nombre de vol de ruche depuis les dernières années. Pour éviter cela, de jeunes startups françaises ont créer des systèmes de traceur GPS ruche. Ces traceurs n’émettent aucune onde tant que la ruche ne bougent pas. Cependant, dès qu’il y a du mouvement, il s’active, et nous communique la localisation GPS. Dites bye bye aux cambrioleurs !

Des ruches connectées

Il existe également de nouveaux systèmes permettant de contrôler la vie de la ruche à distance, et de mesurer son activité. Ainsi, vous pouvez voir en temps réel la température de votre ruche, ainsi que son humidité, sa luminosité, sa stabilité au sol ou encore son orientation. Il est également possible de mesurer la production de miel et d’observer les comportements des abeilles en fonction de la météo par exemple.

Ces nombreuses fonctionnalités permettent à l’apiculteur de mieux contrôler sa ruche, et d’en comprendre le fonctionnement. Il devient alors plus facile de résoudre les problèmes quand on en connaît la source !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un outil francophone pour votre Je veux savoir et apprendre