Dans les grandes villes, en raison de la circulation, des difficultés de stationnement ou des restrictions de circulation, il est très courant d’utiliser les transports en commun pour se déplacer d’un endroit à un autre.

Outre les bus et le réseau de métro existant, le service offert par le taxi est largement utilisé par les gens lors de leurs déplacements. Ces derniers temps, il a rejoint le dénommé VTC (véhicules de transport avec chauffeur), qui offre un service de transport en échange d’un prix.

Plusieurs personnes ont suivi une formation VTC pole emploi afin d’obtenir la carte professionnelle et pouvoir proposer ces services. L’utilisateur demande une voiture pour un voyage via une application mobile et un chauffeur vient le chercher au point convenu et l’emmène à la destination souhaitée, en facturant un prix qui varie en fonction du temps écoulé et des kilomètres parcourus.

Les obligations de l’entreprise et les droits de l’utilisateur

La législation des véhicules de transport avec chauffeur (VTC) stipule que toutes ces voitures doivent avoir une autorisation pour pouvoir circuler et offrir le service. C’est la garantie que le service est conforme aux conditions de sécurité et de qualité suffisantes.

Lorsque vous engagez l’un de ces services, vérifiez que l’entreprise respecte les réglementations. Il est possible que, dans certains cas, le conducteur et l’utilisateur puissent être sanctionnés si le service n’est pas dûment autorisé par l’Administration.

Ces véhicules doivent porter une vignette les identifiant comme VTC, l’une dans la partie inférieure droite de la vitre arrière et l’autre dans la partie inférieure gauche du pare-brise avant. Celles-ci doivent être visibles de l’extérieur pour le client sans interférer, en aucun cas, avec la visibilité du chauffeur.

Financement d’une formation VTC pour obtenir la carte professionnelle

Plusieurs solutions de financement sont offertes aux personnes qui souhaitent devenir chauffeur VTC, plus d’infos ici.

Anciens employés (plus d’un an)

Le Congé  Individuel de Formation ou CIF permet d’avoir un financement de 90 à 100% et de continuer à recevoir 80% du salaire pendant le déroulé de la formation. Le salarié choisira entre la prise en charge totale ou partielle de sa formation.

Employés soumis à un reclassement professionnel

Pris généralement à 100%, la demande de financement de la formation doit être adressée directement à la structure du reclassement professionnel.

Demandeurs d’emploi indemnisés

La formation VTC Pôle Emploi est généralement limitée à 40 à 80%.

Demandeurs d’emploi  RSA

Des fonds peuvent être octroyés en contactant  le conseiller Pôle Emploi ou le conseil général de la région.

Autres financements

Financer vous-même votre formation VTC, demander un prêt bancaire, etc.

Catégories : Pratique



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un outil francophone pour votre Je veux savoir et apprendre