Grâce à la technologie, les compétences en matière de conduite disparaissent, tout comme notre capacité à nous concentrer longuement, à écrire proprement et à faire preuve de patience. Nous ne disons pas du tout que les gadgets automobiles sont mauvais, mais le principe « à utiliser ou à perdre » s’applique ici – trop compter sur la technologie automobile peut gaspiller vos précieux muscles de conduite. C’est pourquoi vous devez renforcer et entretenir vos compétences en matière de conduite, même si elles semblent obsolètes. Gardez donc vos sens en éveil. Votre volonté de le faire vous permettra d’assurer votre sécurité et vous donnera un avantage sur les autres conducteurs qui ne le font pas.

1. Stationnement en marche arrière

Vous n’aurez peut-être plus jamais à regarder dans votre rétroviseur, mais cela vaut la peine d’abandonner la caméra de recul de temps en temps. En vous fiant à vos rétroviseurs, à vos fenêtres et à vos yeux pour faire marche arrière, vous conserverez votre conscience spatiale, ce qui renforcera votre capacité à reculer sans erreur. Le résultat ? Si, pour une raison quelconque, votre caméra de recul est en panne ou obstruée, vous pouvez faire marche arrière rapidement sans avoir l’impression de monopoliser la circulation à l’épicerie.

2. Stationnement parallèle

Les compétences en matière de stationnement parallèle pourraient disparaître maintenant qu’il y a l’assistance au stationnement. Tout comme le stationnement en marche arrière, le stationnement parallèle sans dispositif mettra à l’épreuve votre conscience spatiale, vous obligeant à mieux juger les distances et à choisir. Plus important encore, les petites places de stationnement que vous pensez être réservées aux voitures intelligentes vous sembleront plus grandes. Faire des tours pendant des minutes ou payer 30 dollars pour une place de parking ne vous semblera plus être la réalité. Et votre portefeuille, vos passagers et votre ego vous en remercieront.

3. Navigation/orientation

Il peut sembler idiot de conduire sans Google Maps (ou d’autres applications de navigation), mais apprendre à moins s’y fier peut faire merveille pour vos capacités d’orientation. Si, pour une raison quelconque, une application ne se charge pas ou si vous n’avez pas de réception, apprendre à utiliser les points de repère et à vous orienter vous permettra de vous rendre du point A au point B sans inquiétude.

4. Conduite défensive

Les techniques de conduite défensive vous obligent à faire appel à vos sens pour éviter les collisions avec d’autres véhicules. Essayez de continuer à le faire. Oui, il existe une tonne de systèmes d’évitement des collisions, mais la dépendance à ces dispositifs peut émousser vos sens. Et si, pour une raison quelconque, ils ne fonctionnent pas, vous aurez confiance en vous sachant que votre esprit bien entraîné peut repérer les dangers avant qu’ils ne s’approchent trop près.

5. QI de conduite

Le concept de conduite du QI est étroitement lié au dernier point. Parfois, vous devez prendre des décisions à la volée, réagir rapidement ou juger si vous êtes trop près ou trop loin pour effectuer une certaine manœuvre. Les appareils peuvent faire cela pour vous, mais en utilisant votre propre esprit pour le faire, vous gardez le cerveau alerte si une telle technologie est hors ligne ou non disponible.

6. Capacité de concentration

L’abondance d’écrans et d’appareils dans votre voiture peut en fait rendre la conduite plus dangereuse. Comme mentionné précédemment, les feux clignotants et les bips constants peuvent rendre difficile la concentration sur la route. De plus, lorsque ces gadgets font une partie de la conduite à votre place, il est probable que vous ne vous sentiez pas aussi engagé au volant, ce qui conduit à une sorte d’hypnose. Faites de votre mieux pour développer vos capacités de concentration, afin que la conduite ne devienne pas trop fatigante au cas où ces systèmes se déconnecteraient.

7. Compétences de mécanicien bricoleur

Les compétences mécaniques ne sont pas des compétences de conduite en soi, mais la technologie a diminué notre capacité à effectuer des réparations sous le capot. La réalité est que nous ne pouvons plus trafiquer nos moteurs autant qu’auparavant – la réparation automobile est désormais réservée aux professionnels. Cependant, la plupart d’entre nous peuvent encore apprendre à faire l’appoint de leurs propres liquides, ou à remplacer/réparer un pneu (dans une certaine mesure). Apprendre à effectuer certaines de ces tâches peut rendre la possession d’une voiture moins stressante et plus pratique dans de rares situations, comme une panne sur le bord de la route. Grâce à la formation Evenkit éco conduite sur simulateur, vous pouvez maîtriser l’éco-conduite facilement, rapidement et de manière ludique. Pour plus d’informations, veuillez cliquer ici.

Retour à l’essentiel

La sécurité de nos routes dépendra toujours de conducteurs qui ont des compétences de conduite à la hauteur, même si les voitures sont de plus en plus automatisées. N’oubliez pas que les gadgets risquent toujours de tomber en panne ou de mal fonctionner. Lorsque cela se produit, votre ligne de défense ultime sera votre esprit et vos sens, les outils sur lesquels les conducteurs comptaient bien avant qu’il n’y ait de capteurs ou de détecteurs. Efforcez-vous donc d’utiliser votre cerveau plus que les appareils de haute technologie lorsque vous conduisez. Non seulement vous garderez l’esprit vif, mais les autres se sentiront en sécurité lorsqu’ils rouleront avec vous.

 

Catégories : Automobile



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un outil francophone pour votre Je veux savoir et apprendre